Apprendre le développement web seul : Témoignage d’un autodidacte avec Florian

Notez cet post

Apprendre le métier de développeur web demande beaucoup de temps et d’efforts. Si il est clairement conseillé de passer par une école ou une formation certifiante; certains font le choix de se former seul, en s’appuyant sur les ressources disponibles sur internet. C’est le cas de Florian, développeur web autodidacte, qui revient avec nous sur son parcours…

 

Lesdevjuniors - développeur autodidacte

 

Quel age avais tu quand tu as commencé ta formation dans le développement web ?

J’avais 32 ans quand j’ai débuté. J’avais eu avant ça un parcours un peu atypique et compliqué, car je savais que j’avais du potentiel, mais je ne savais pas comment l’utiliser. Je n’arrivais pas à trouver une voie qui me motive vraiment. Quand j’ai commencé à suivre des tutos et vidéos au sujet du développement web, puis que j’ai commencé à m’exercer, j’ai eu très vite envie de m’impliquer à fond dans ce domaine.

 

Quelle formation as-tu suivie ?

L’essentiel de ma formation, je l’ai effectuée tout seul. Je suis un pur autodidacte. J’ai passé deux ans à travailler tout seul, chez moi. Je me suis fait une sorte de paperboard que j’ai tenté de suivre. Je suivais des tutos en ligne. J’ai par exemple beaucoup suivi les cours dispensés par Grafikart. Je faisais des petits projets persos… J’ai essayé d’être le plus carré possible dans ma formation. Je ne voulais surtout pas devenir l’autodidacte qui s’est formé de façon totalement anarchique, qui a de nombreuses lacunes, qui manque de rigueur, etc… Au final, quand je suis arrivé en entreprise, j’ai pu constater que la réalité du terrain était quelque fois différente de ce que j’estimais. Etre développeur, c’est aussi livrer certaines choses en temps et en heure, et ne pas toujours chercher la perfection absolue en termes de code.

 

Deux ans à se former seul ?! C’est long, il t’a fallu beaucoup de courage.

Oui c’est du travail, de la persévérance et de la rigueur. Surtout qu’à ce moment-là, j’avais peu de moyens financiers, j’ai dû faire des sacrifices…Quand j’y repense je me dis que je reviens de loin. Mais je n’ai pas vécu ça comme un moment difficile, car j’étais vraiment intéressé par ce que j’apprenais, et plus je progressais, plus cet intérêt augmentait. Le développement web est un domaine dans lequel on se voit progresser au fil du temps, on sent que l’on passe des paliers, et c’est quelque chose de très motivant.

 

Tu n’as donc aucun diplôme dans le web ?

Si. Au bout de mes deux ans de formation de développeur web autodidacte, j’ai quand même décidé d’obtenir un diplôme, car j’avais compris qu’il était important d’avoir quelque chose sur son CV qui permette d’attester que tu as un certain niveau. J’ai donc passé une formation de développeur web en 6 mois chez OpenclassRoom que j’ai obtenu avec les félicitations du jury. Cette formation, elle a été plutôt facile pour moi, car j’avais déjà beaucoup étudié les sujets abordés.

Le développement web est un domaine dans lequel on se voit progresser au fil du temps, on sent que l’on passe des paliers, et c’est quelque chose de très motivant.

 

Et donc, comment s’est passée ensuite ton insertion sur le marché du travail ?

J’ai trouvé assez rapidement. J’avais postulé à différentes offres et j’ai décroché un CDD dans une startup parisienne (j’habite à Evreux, à un peu plus d’1h de Paris). Le CDD s’est ensuite transformé en CDI, et ça fait maintenant 9 mois que je travaille pour eux. Le fait que ce soit allé vite, je ne sais pas si c’est parce que j’avais un niveau meilleur que la moyenne aux tests, ou si c’est juste une question de chance…Je ne saurais pas dire.

 

Si tu avais un conseil à donner à ceux qui souhaitent se réorienter dans le développement web, quel serait-il ?

Déjà, il faut savoir qu’être développeur web n’est pas une planque. C’est un métier qui demande beaucoup de travail et d’investissement personnel. Il faut donc être motivé. Surtout que lorsqu’on se réoriente, on doit apprendre beaucoup de choses en peu de temps. Mais si l’intérêt est présent, avec un peu de sérieux, tout est possible. Personnellement, à l’origine je n’ai pas du tout un profil de “geek”. J’étais loin du domaine de l’informatique. Désormais, je me suis découvert un nouveau centre d’intérêt, et le dimanche je suis impatient que la semaine commence pour pouvoir faire du dev.

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer

lesdevjuniors_logo

Vous avez besoin de conseils et d'informations au sujet du développement web 💻, du métier de développeur 👨‍💻, des études à suivre 👨‍🎓 ?

Vous souhaitez commencer à vous initier à la pratique du développement web  mais ne savez pas par où commencer ? 🤔

Contactez-moi via le site Superprof 😉, et nous ferons un point sur votre situation (le premier entretien / cours est gratuit). 👌👌